Words are watching you




création collective d’après 1984 de George Orwell

Prix Passe-Portes 2010

texte et mise en scène Julie Timmerman
dramaturgie Adèle Chaniolleau
assistante à la mise en scène Claire Chaineaux
lumière Mathieu Bouillon
musique Laurent Grais
costumes Dominique Rocher

avec
Stéphane Douret – Syme
Florian Goetz - Winston
Agathe L’Huillier – Big Mother
Julie Timmerman - Julia

Chargée de production et de diffusion Martine Derrier - Les Petits Ruisseaux
Attachée de presse Nicole Czarniak

Durée du spectacle : 1h

Nous sommes au Minimot – le Ministère du Mot – là où s’écrit le dictionnaire novlangue. Tous les jours des mots disparaissent – des mots jugés dangereux, parce qu’ils désignent une réalité qu’on voudrait occulter, ou parce qu’ils sont trop explicites, trop clairs, trop vrais. Trois employés travaillent à cette entreprise de destruction : Syme, petit fonctionnaire exalté qui a pour devise « la novlangue, c’est la liberté » ; Julia, qui tout en travaillant avec zèle, prétend échapper à la contagion intellectuelle de la novlangue ; et Winston, qui tente de résister activement à cette même contagion, mais finira par en être, lui aussi, la victime. Victime du harcèlement quotidien opéré par O’Brien, figure des pouvoirs, Big Mother d’une société du « Tout va bien ».

Julie Timmerman.

Production Idiomécanic Théâtre,
En coproduction avec l’Espace Culturel Boris Vian-Scène conventionnée des Ulis et le Festival Passe-Portes,
En coréalisation avec Confluences et le Studio-Théâtre d'Asnières,
Avec le soutien de la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France–Ministère de la Culture et de la Communication,
avec le soutien de l’ADAMI grâce à la redevance pour copie privée,
avec l’aide à la production d’Arcadi

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire